Rapport de match

Saison Régulière Journée : 1 Météo : Clémente
Morts-vivants

Mortadelle

(Morts-vivants - VAL 100)

1

Elfes noirs

Mighty Raven Dark

(Elfes noirs - VAL 99)

1

  • Public : 8000 fans
  • FAME : +1
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 40000 PO
  • Popularité : +1
  • Faute(s) commise(s) : 0
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 0
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : Ashrame

La saison allait être longue, très longue (entre 15 et 20 matchs pour être précis, et je sais qu’à la Lutèce la précision est importante). Le tirage avait été épouvantable ! Il allait rencontrer Eddie le double champion lubrique et ses sylvains dégénérés, l’imposant Melphios et ses Saurus en carton, le champion de la chocolate Foxy Fox et ses ruses de renard, le champion en titre de la Lutececup … et d’autres coachs plus ou moins connu aux talents multiples.
Mais trêve de présentation et autres tergiversation, le premier match contre le champion de la Lutèce 2018 allait commencé : d’un coté les Mortadelles d’Ashrame, cette équipe faites de bric et de broc, et de l’autre les elfettes noires de Skarlan, le prodige des supermarchés. C’était de loin la plus belle affiche de cette première journée (en toute objectivité bien sur).
Skarlan était un coach d’anthologie qui avait marqué de son emprunte indélébile la Lutèce, la remportant avec une facilité déconcertante dès sa première participation. Depuis c’était plus compliqué. Il avait besoin de se relancer de renouer avec ce qui avait fait de lui le champion incontesté de la séquence 2017-2018 : sa roublardise ! Comme il aimait à le dire lui même : on est au blood bowl, pas au bingo de chevilly Larue. Et comme on doit bien dire que ce compte rendu de match manque de panache, nous allons basculer en version « à l’américaine » :
1/ le pitch :
Dans un monde post-apocalyptique, où la quasi-totalité des équipes adverses se sont transformées en zombies, squelettes, goules et autres déjà-morts, « un ramassis de vicieuses au sourire narquois » comprendre un groupe d'elfettes noires vu par leur phallocrate de coach, regroupées dans la bande des Mighty Raven Black ou M.R.B. pour les amoureux des anagrammes. Mais si comme moi vous êtes un amoureux de la langue commune de la Lutèce vous pouvez aussi les appeler « Les Puissantes Corneilles Noires », car vous n’êtes pas sans savoir, et si vous ne le savez pas vous allez bientôt l’apprendre, que le terme Corbeau est un terme vernaculaire composant le nom normalisé de plusieurs espèces du genre Corvus. Ce terme ambigu est aussi utilisé pour désigner diverses espèces de corvidés à plumage noir comme les corneilles ou les choucas !
Ce qui pose évidemment trois questions essentielles :
1/ Pourquoi préciser mignty ? N’est-ce pas une forme de compensation marketing des faiblesses de l’équipe ? eh bien à ceux qui penserait que Skarlan essaye de compenser quoi que ce soit je propose d’aller expliquer leur brillante théorie à Mighty Zug …
2/ pourquoi utiliser le terme de Raven Black ? si le corbeau/corneille/choucas est toujours noir ?
Hé bien c’est très simple, si le corbeau est la plupart du temps NOIR, il possède néanmoins des reflets iridescents bleutés et violets. La redondance initiée par la répétition de la couleur et l’inversion de Black Raven en Raven Black semble vouloir souligner l’absence totale de reflet de leur plumage !
3/ pourquoi le traduire par Corneilles et non par Choucas qui est bien plus mignon ? Bonne question… je dois bien avouer que j’ai cédé à la facilité ! SHAME on ME … J’ai pensé simple, basique, binaire … je me suis dit : Corneille ça fait mystique, ça fait puissant, ça fait peur, on joue au blood bowl, le nom de l’équipe doit faire peur, il faut que ça claque putain ! Mais en me relisant je vois à quel point j’étais dans l’erreur et je vous propose de rebaptiser l’équipe les « Puissants Choucas sans reflet »
Reprenons donc le pitch de ce match épuré de mes commentaires fallacieux : « Dans un monde post-apocalyptique, où la quasi-totalité des équipes de la Lutèce se sont transformées en zombies, squelettes, goules et autres déjà-morts, « un ramassis de vicieuses au sourire narquois », regroupées dans la bande des Puissants Choucas Sans Reflet ou PCSR tentent de sauver leur peau sombre. En pénétrant sur le terrain Madame Nightwing à un mauvais pressentiment. L’air est plus chargé que la langue de son coach, une brume blanchâtre recouvre le terrain dont la terre a été retournée récemment. Nightwing frissonne, ce n’est pas naturel !
- QU’y a-t-il Cindy ? demande Madame Blackwing
- Il y a quelque chose que je ne sens pas Brenda… j’ai l’impression que nous marchons dans un cimetière !
- J’ai le sub ! c’est trop naze quoi de me faire péfli avec tes reflactations à 2 balles !
- On dit relfection pauvre naze !
- Ha ouais ?
- Ouais !
- Bah quand on fait même pas la différence entre un cimetière et un champ on la ramène pas trop ok ?
- Ok ? Monsieur Skarlan ? vous êtes ou ?
- Je pense qu’il est encore parti à la buvette …
- Nan mais il est trop naze celui là ! Alors ça pour venir nous prodiguer les conseils d’avant match sous la douche, il y a du monde, mais quand on a besoin de lui …
Sur le terrain, une bande hétéroclite de « joueurs » de l’ancien temps fait son apparition. Leur démarche est saccadée, imprécise. Ce drole de cortège est escorté par deux géants en bandelettes. Ils avancent lentement, très lentement, l’air menaçant… Le match va pouvoir commencer ou presque…
Un joueur des mortadelles reste sur le bord de touche, l’air hagard. Sa longue langue qui ne colle plus depuis longtemps, pend mollement a travers la commissure de ses lèvres. Slannigan est son nom. C’était une star en devenir, il avait joué trois saisons chez les Croakers avant son accident bête. Un soir d’après match, affamé par ses prestations tout bonnement spectaculaires, son attention fut attirée par le bourdonnement d’une mouche grâce. Mû par ce terrible sentiment de faim inassouvie, il bondit…. Il bondit plus loin, il bondit plus haut qu’il ne l’aurait voulu. Lorsqu’il fut à une distance raisonnable du bruyant insecte, il balança sa langue d’un geste précis sans se rendre compte qu’il dépassait ainsi les limites du stade. La chute ne dura que quelques secondes… il s’écrasa sur le sol dans un bruit mat. Il ne gardait de cette période que de confus souvenir, l’impression de chute et le gout de la mouche mi-sucrée mi-acide et sa consistance spongieuse. Son corps brisé et réanimé par la magie noire comme un choucas ne lui offre plus aucune sensation. Ni douleur, ni peine, ni joie, ni rien. Il ne sent ni la caresse de l’air, ni la rugosité des pierres. Il ne sent même plus les chocs aussi puissants soient-ils. Il doit utiliser ce qu’il lui reste de concentration pour coordonner ses mouvements. Il ne peut plus sauter bien sûr, mais on pourrait dire qu’il avance (plus) lentement et (moins) surement mue par une indéfectible volonté de retrouver des sensations. Sa dernière mouche et son seul souvenir ou presque l’obsède. Il donnerait tout ou presque pour une dernière mouche spongieuse… mais attraper une mouche avec cette incapacité chronique à viser droit est illusoire. Mais que manger alors ? une main ? non, trop ferme… un testicule ? trop liquide, un cervelet ? oui ! un cervelet, un petit ou un grand, juste un morceau frissonnant, prélevé sur une victime encore mourante voilà qui ferait parfaitement l’affaire ! Le zombie, qui ne maitrise que difficilement ses muscles, ne sourit pas, mais l’intention y est. Il entre sur le terrain bien décidé à prélever la nourriture directement à sa source !
C’est donc sur ces entre-faits que 2 coachs que tout sépare se serrent la main. Le match va pouvoir commencer (vraiment cette fois).
NDLR : pour le confort de lecture nous allons passer au présent pour relater cet événement imparfait qui vient du passé. Eh oui madame la concordance des temps, je vous dis crotte…Plus sérieusement cela permettra de dynamiser le match et j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.
Skarlan s’installe, il a un coefficient sympathie ÉNORME (cf bière + bonhommie communicative). Il sort un petit sablier de 3 minutes. Le ton est donné, il va appliquer à la lettre les consignes et jouer dans un espace temps réduit. Nous commençons par les modalités d’usage : le temps sera beau, le public m’aime, ce qui me semble logique, j’ai un charisme ravageur !!! Les mauvaises langues diront simplement que le c½ur du public bat souvent plus pour l’Out Sider que pour le champion, mais des saisons passées, surtout quand on joue chez l’out sider.
Les Mortadelles gagne le toss et choisissent, au grand damn de leur adversaire, de recevoir la balle. Le plan est simple : supprimer le maximum d’elfettes noires. A ceux qui verrait dans mon plan jeu (trop) simpliste une ode aux violences conjugales voire une volonté affirmer de ramener les problèmes conjugaux des coachs/joueurs sur le terrain je répondrais par mon plus grand mépris. Vous passez complètement à côté du message les gars, on voulait juste rétablir l’équilibre blood bowlistique dans mon équipe en y mettant une touche de féminité bien mérité. Bref le plan c’est de leur faire mal, très mal, pour éviter de prendre un pion en retour et gagner le match ainsi que des joueuses.
Je positionne mon équipe comme un benêt, je protège le centre et laisse le coté libre. Je veux le trois dés sinon rien et ce faisant je passe à coté d’un détail qui revêtira une importance capitale : je ne me prémunit pas contre un blitz ! Vous savez cet évènement affreux qui n’arrivent qu’une fois sur 12 et qui peut vous faire passer un match de gérable à abominable. Je place mes joueurs comme un âne pour frapper directement à trois dés ahah ahah… La balle retombe sur le coté gauche, tranquille, à deux cases de la loss. Je pense malgré moi qu’un blitz serait vraiment, mais vraiment mal venu. Bon bah devinez quoi ? Ce qui devait arriver, arriva … 5+5=10 la boucle est bouclé et le blitz validé. Les s½urs sourires récupèrent la balle et mettent en place une belle défense. Porté par mon talent immense, je brise une première joueuse ainsi que La Défense des sombrettes (les soubrettes sombres= sombrettes ami de la grâce et la poésie bon soir). Je dois user une première relance (damned ) pour faire tomber le cuir qui rebondira 5 à 6 fois sur les joueurs adverses, mais toujours de son coté !
Skarlan panique. Il voulait renouer avec sa légende mais pas de façon aussi visible. Devant la pression physique exercé par mes joueurs il doit demander aux siens de reculer, non sans avoir ramasser la balle, évidemment. Elles s’exécutent parfaitement, sortent une goule (ko), pour bien me montrer qu’elles ne sont pas des filles (si) faciles et qu’elles en ont dans l’pantalon (oui je sais … désolé), et reculent mais pas assez. La porteuse de balle, seule derrière est encore à porté de blitz, les autres ont décidé de rester coller à mes joueurs pour les entraver. Cette stratégie éminemment dangereuse s’accorde plutôt pas mal avec mon objectif premier… enfin mon objectif second maintenant que j’ai perdu la balle : leur faire du mal. On frappe, frappe frappe ces sombrettes qui nous plaisent et on blitz blitz blitz c’est notre façon d’aimer (oui on à le droit à trois blitz nous …). La porteuse de balle est à poil (en terme de compétence), elle résiste à la charge furieuse de mon revenant. Je regarde Skarlan qui me sourit. Je me tate, je me méfie. J’ai déjà utiliser une relance … est ce que je peux décemment en utiliser une deuxième en deux tours… ½ de mise au sol, ¾ si on prend l’action dans sa globalité c’est pas si mal … Je choisi de temporiser. Je n’irai pas chercher l’exploit individuel. Mes joueurs se positionnent pour limiter le potentiel offensif des Puissants Choucas Sans Reflet.
Skarlan retourne son sablier une première fois. Il se concentre. La pression a changé de camp. Il redoute de perdre ce qu’il vient de gagner si difficilement : la balle ! Il aimerait se projeter vers l’avant, il aimerait marquer vite et défendre … mais ce n’est pas possible, pas encore. Skarlan décide donc de poursuivre sa politique d’enlisement. Une partie des joueuses colle et frappe, l’autre se dégage pour se rassembler autour de la porteuse de balle. La protection est efficace et la stratégie osée. Elle permet de retenir le gros des morts loin de la balle et de construire l’attaque. Mais cette stratégie n’est pas sans risque. Les Mortadelles se mettent En Marche et roule littéralement sur les sombrettes. Les coups pleuvent et tant vont les cruches à l’eau qu’à la fin … elles se cassent ou se commotionnent comme vous voulez. L’effectif des Choucas se réduit donc comme peau de chagrin. La situation devient critique et Skarlan semble perdu, le temps s’égrène au rythme du sable qui tombe tiguida tiguida tiguida (c’est le bruit du sable… oui je sais, on s’y croirait ! je suis un bruiteur professionnel ! je suis disponible pour animation mariage/ enterrement sur simple demande)…Un sablier se termine, puis deux … le temps s’étend sous le regard médusé d’Ashrame qui ne comprend plus vraiment l’utilité du sablier. Devant le mutisme de Skarlan, ses joueuses reprennent le contrôle. La préservation de leur vie devient leur priorité et pour éloigner les morts il faut marquer … marquer vite ! La balle les attire, elles se regroupent autour de Madame Daremo (la porteuse de balle). Elles n’ont qu’un objectif : lui permettre d’aplatir le cuir dans l’en-but adverse avant qu’elles ne se fassent elles-mêmes aplatir.
De l’autre côté du terrain les morts convergent eux aussi vers ce point de ralliement. La pression s’accentue. Skarlan sort de sa torpeur et joue sur la rapidité de ses joueuses pour passer en force. La balle tombe une première fois, mais les morts ne peuvent s’en saisir. Tour 6, Nightwing marque en contre !

Ashrame accuse le coup. Prendre un TD en contre c’est TRES TRES TRES dur. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même, son positionnement n’était clairement pas au niveau de l’enjeu. Il ne lui reste plus que deux tours et une seule relance pour marquer … c’est la guigne et les rangs clairsemés des Choucas n’y changeront rien… Skarlan joue bien le coup, il colle le porteur de balle et assure une défense minimale sur les membres les plus avancées. Pour Ashrame le choix est simple : il doit dégager l’une des goules en positon de marquer, esquiver avec la porteuse (3+ avec esquive), transmettre (3+ j’ai encore une relance) et tenter un ou deux gfi … la proba de réussite n’est pas nulle, elle n’est pas non plus exceptionnelle (68%) mais elle échouera sur la première esquive (DAMNED !!!) …
1-0 à la mi-temps et 10 vs 7 sur l’attaque adverse.
Les PCSR se positionnent pour tenter de marquer vite, cette esquive ratée est une véritable aubaine et un second TD leur assurerait la victoire ! Ashrame n’est pas confiant, il sait que l’infériorité numérique n’est, en général, pas le plus grand des problèmes d’une équipe elfe, en général. Mais les Mortadelles sont bien en place et maitrise le centre. Les sombrettes tentent de passer en force mais se heurtent à un mur, enfin à deux murs. L’attaque se brise et les sorties font le reste. Une elfette est blessée, puis une autre, puis un ko … l’avantage numérique est en train de tuer l’attaque et le match ! Brute Lee la goule de mierda (celle qui a ratée son esquive) récupère le cuir et le match est plié. Elle marquera le TD de l’égalisation tour 16 !
1-1 dans match compliqué, où mes erreurs de placement sur l’engo me coûtent extrêmement cher ! Skarlan a payé le prix fort pour son premier TD perdant 3 joueurs pour le prochain match…

  • Public : 7000 fans
  • FAME : 0
  • Prélèvement : 0 PO
  • Gains : 30000 PO
  • Popularité : +1
  • Faute(s) commise(s) : 0
  • Sortie(s) du public : 0
  • Journalier(s) : 0
  • Dépenses Expo. : 0 PO

Coach : Skarlan

Le premier match de la saison était programmé, j'avais apporté une gigantesque marmite flambante neuve au prez, mais apparemment ça lui avait pas plu.
Ashrame et ses loup garous en J1, c'était cher payé pour un match incertain. Je rassemble mon équipe de sauvageonnes, et je prépare mon peptalk.
Alors les filles! vous êtes prêtes pour le beau jeu?
OUAI!
je sursaute, mes équipes précédentes me regardant plutôt avec des yeux vides.
ouai, ! bien!
alors c'est simple pour ce premier match, on va jouer la vitesse, la passe, la balle et la victoire est à nous!
OUAI! crient en coeur le roster en entier
je commende à prendre goût à mon talent d'orateur : On esquive les trucs qui puent et on tape sur les truc à poils! On cloue les loup garous au sol et on les finit! Car c'est mon PROJET!
Je regarde l'assistance avec un oeil vainqueur et un poing serré tendu vers le ciel.
Mais cette fois, pas de clameur, les joueuses se regardent entre elles et commence à se marrer.
Quoi?
Euh "Coach", il n'y a pas de loup garou dans l'equipe d'en face.
Ah?
ben oui ceux sont des morts vivants pas des necro.
Ah? ça veut dire qu'il va y avoir des momies ou des trucs à bandelettes?
ben oui.
Ouai, ouai c'était pour voir si vous suiviez.
Bien sûr bien sûr.
Donc la tactique est simple, on esquive les momies et on tabasse les goules.
Et blabla on joue la balle.
compris?

OUAI!

je retrouve mon sourire mais je vois aussi le sourire narquois de mes joueuses.
Le match allait pouvoir commencer.
Evidemment Ashrame ramène plus de monde que mon équipe nouvellement formée, malgré leurs formes généreuses. En plus il récupère le toss et choisit d'attaquer. Grr, il a vraiment tout prévu. Il m'entourloupe en me faisant croire qu'il joue des loupgarou plutôt que des momies.
Je place mon équipe pour disperser les forces.
Je rappelle à mon équipe la stratégie, donc on esquive les momies et on recule doucement, en tapant sur les goules. Ils n'arriveront jamais dans notre zone de TD et on leur chippe la balle.
Mais je vois mes joueuses rigoler en se regardant d'un air de connivence.
Trop tard pour un autre speech, ça va être le coup de sifflet d'engagement.
Mes joueuses s'élancent en blitzant une goule et en se plaçant sous la balle en un éclair.
C'est le coup de sifflet.
Ashrame est sur le cul, je fais style que c'était prévu et que c'était mon idée.
Ashrame se met alors à taper sur tout ce qui bouge. Evidemment mes joueuses n'ont rien écouter de ma tactique et restent au contact et tape à tout va. On chippe la balle, on la garde mais à quel prix, la fosse se remplit déjà.
Mais mes joueuses gardent le sourire et savourent chaque blitz et bloque, encaissant les coups des adversaires tout en les contournant.
Ashrame se fait balader comme un débutant. Ma team marque tranquille pendant le run de l'équipe adverse.
Il ne reste que quelques secondes a Ashrame pour tenter son premier TD. Mais la fin de la mi-temps sonne.
High five les filles!
C'est bien mais maintenant vous êtes plus que 6 sur le terrain, donc va falloir vous arrachez pour marquer un autre TD.
Ashrame l'a bien compris et me met la pression, mais je le contourne facilement. Tout en n'ayant plus que 4 joueurs sur le terrain. Mon équipe avance dans son terrain en espérant que ma porteuse tiendra. Mais les goules sont vivaces et rattrapent ma porteuse pour la mettre à terre faisant tomber la balle. Mes elfes noires sont de vraies furie et refont tomber la balle. Mais le surnombre est trop flagrant. Ashrame et ses joueurs qui puent récupère la balle. Mes 4 joueuses restantes forment un dernier rideau de défense, mais Ashrame forme une cage juste à portée de TD.
ET le dernier blitz n'y changera rien. Il marquera à la dernière seconde. Non pas par choix mais il marque quand même.
5 joueuses blessées, 3 avec des blessures persistantes. La saison commence pas si mal. Pas de mortes!
Mais les sponsors ne semblent pas apprécier le jeu sanglant car ils ne me donnent même pas de quoi me payer enfin un apothicaire.
J'ai vu de quoi étaient faites mes joueuses. Peut être pas de grandes stratèges mais il y avait de la furie dans leur sang et cela pouvait mener à la victoire ou au moins tenir la défaite au loin. Mes prochains adversaires n'avaient qu'à bien se tenir!

Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#31 Adèle (Momie) 0 0 1 0 0
#1 Nonoeil (Momie) 0 0 1 0 0
#5 Leorick (Revenant) 0 0 1 0 1
#2 Brute Lee (Goule) 1 0 0 0 0
#11 André Seilles (Squelette) 0 0 1 0 0
#21 Slannigan (Zombie) 0 0 1 0 0

Compétence(s) et caractéristiques :

  • Leorick (#5 Revenant) gagne la compétence Châtaigne

Blessures et morts :

  • Slannigan (#21 Zombie) prend 1 blessure persistante
  • Slannigan (#21 Zombie) prend un match d'arrêt
Actions des joueurs
Nom Td Réu Sor Int JPV
#1 Madame Blashhyrk (Blitzer) 0 0 1 0 0
#2 Madame Nightwing (Blitzer) 1 0 0 0 0
#8 Madame Daremo Ichiban (Trois-quarts) 0 0 1 0 1
#9 Madame Nimeni Batepalma (Trois-quarts) 0 1 0 0 0

Compétence(s) et caractéristiques :

  • Madame Daremo Ichiban (#8 Trois-quarts) gagne la compétence Lutte

Blessures et morts :

  • Madame Nightwing (#2 Blitzer) prend 1 blessure persistante
  • Madame Nightwing (#2 Blitzer) prend un match d'arrêt
  • Madame Nadie aka Choucas (#6 Trois-quarts) prend 1 blessure persistante
  • Madame Nadie aka Choucas (#6 Trois-quarts) prend un match d'arrêt
  • Madame Nessuno sans reflet (#7 Trois-quarts) prend 1 blessure persistante
  • Madame Nessuno sans reflet (#7 Trois-quarts) prend un match d'arrêt
Match saisi par : Budmilka.
Le Saviez-Vous ?

La saison 2004-2005 ouvre ses portes, et de nouvelles équipes arrivent.... Parmi toutes les nouveautés présentes remarquons le contrat particulier qui lie l'Amicale des Supporters de l'équipe gobeline "Foul selected" avec le coach de ladite équipe.... une clause stipule qu'un minimum de 5 agressions par match doivent être commises si les joueurs désirent conserver leur intégrité physique pour leur prochain match... Gageons qu'au dela d'une contrainte, les joueurs trouveront là une motivation supplémentaire pour rentrer sur le terrain.

Fausse Pub

© Lutèce Cup 2005
Ce site est indépendant de Games Workshop [en] et n'a aucun but commercial.